Les 3 sources de motivation qui garantissent le succès (l’argent n’en fait pas partie)

De 2008 à 2011, j’ai dirigé le pôle marketing d’une start-up internet.

(Ce fut et ce sera ma dernière expérience de salarié)

Dans cette boite, il y avait une méthode toute particulière pour motiver les salariés…

Une méthode malheureusement toujours en vogue auprès de certains managers has-been.

Une méthode qui était à la mode dans les années 80, où l’on s’inspirait des modèles de management américains.

Une méthode que les vendeurs de photocopieurs ont bien connue.

Cette méthode c’est : « la carotte ou le bâton ».

Carotte ou baton comme source de motivation

En gros, on donne de l’argent aux bons vendeurs… et on met la pression sur les moins bons.

En fait, c’est un procédé très insidieux qui permet au manager de maltraiter ses salariés sous prétexte que les « bons » éléments sont bien payés.

Je me souviendrai toujours de ce moment, où l’un des 2 fondateurs de la boite hurle sur un commercial qui se fait passer un savon parce que ses chiffres ne sont pas assez bons :

Ta gueuleee !!! Tu fermes ta gueule ! Tu auras le droit de l’ouvrir le jour où tu me rapporteras de la caillasse !

😱
Terrifiant n’est-ce pas ?
(j’en ai encore les poils qui se dressent en repensant à cette scène)

En plus d’être totalement irrespectueux et immoral… vouloir motiver des gens avec l’appât de la carotte ou la menace du bâton est totalement inefficace.

Surtout à notre époque où les gens aspirent à ne plus sacrifier leur vie au travail.

Avant de voir quelles sont les 3 sources de motivations, voici pourquoi la méthode de « la carotte et du bâton » ne fonctionne pas.

Si vous êtes trop impatient, allez directement à la section : les 3 sources de motivations qui vous garantissent le succès.

L’argent n’est pas une source de motivation… bien au contraire

Est-ce que vous connaissez l’expérience du Problème de la bougie ?

C’est une expérience créée en 1945 par Karl Dunker.

La voici :

On met une personne dans une pièce, avec devant elle : une table, une bougie, une boite d’allumettes, et une boite de punaises.

Problème de la bougie

Et l’on demande à cette personne de fixer la bougie au mur, de manière à ce que la cire ne puisse pas couler sur la table.

Le premier réflexe est d’essayer de fixer la bougie au mur avec des punaises…
Ou de faire couler de la cire le long de la bougie pour la coller au mur…

Mais ça ne fonctionne pas.

Puis généralement, après quelques minutes d’essai, la personne trouve la solution…

Et la voici :

la solution au problème de la bougie

Ce but de cette expérience est de mesurer la créativité des gens qui arrivent à voir la boite de punaises non plus comme un simple contenant, mais comme la solution à un problème en détournant son usage premier.

Maintenant, on fait cette expérience de la bougie auprès de 2 groupes :

  • Un groupe A où l’on promet de l’argent à ceux qui trouvent la solution le plus rapidement possible.
  • Un groupe B où l’on ne promet rien. Les gens vont agir par simple plaisir de réfléchir et de bien faire.

Devinez quoi ?

C’est le groupe B qui a été le plus rapide pour résoudre le problème.

Oui. Le groupe qui n’a pas eu d’incitation financière.

C’est-à-dire que l’argent promis à ceux qui trouvent la solution à nuit à leur performance.

Intéressant, non ?
(et tellement contre-intuitif)

L’argent ne peut donc être une source de motivation !

Passons maintenant à l’étape qui vous intéresse…

Qu’est-ce qui motive les gens alors ?

Dan Pink, un conseiller en carrière, explique ça très bien dans son livre : La vérité sur ce qui nous motive.

Pour lui, et je partage entièrement son point de vue…

Les 3 sources de motivation sont :

1️⃣  L’autonomie (ou le désir de diriger sa propre vie).

2️⃣  La maitrise (ou l’aspiration à se surpasser sur quelque chose qui compte).

3️⃣  La pertinence (ou l’envie de faire ce que nous faisons au service de quelque chose qui nous dépasse).

Vous comprenez maintenant pourquoi je ne serais plus jamais salarié, et pourquoi j’aide les gens passionnés à développer leur activité 😉

Quelques exemples pour illustrer ça

Wikipédia.

Dans les années 90, l’encyclopédie multimédia de référence était Encarta (un produit développé par Microsoft).

Des centaines de rédacteurs et de journalistes étaient payés pour travailler à plein temps sur le projet.

Aujourd’hui Encarta est mort !

Tuée par Wikipédia… où des milliers des gens travaillent gratuitement.

Et pourquoi font-ils ça ?

Par passion.

Ce sont des passionnés qui créent du contenu sur des sujets qui les font vibrer.

.

Autre exemple. Google.

L’entreprise que je n’ai pas besoin de vous présenter accorde à tous ses ingénieurs 20% de « temps libre » pour travailler sur les projets qu’ils veulent.

Autrement dit, du lundi au jeudi, ils bossent sur les projets que l’entreprise leur confit. Et le vendredi ils bossent sur les projets qu’ils veulent.

Et devinez quoi ?

Environ 50% des nouveautés de Google (comme Gmail ou Google Actu), sont issues de ces 20% de temps accordé aux ingénieurs.

Vous vous rendez compte ? 20% de temps génèrent 50% des innovations.

.

Dernier exemple. Moi.

Sur une échelle du bonheur allant de 1 à 10… En toute honnêteté, je me donne la note de 10.

Je gagne très bien ma vie en gérant un petit business sans contraintes, où je passe mon temps à parler de sujets qui me passionnent.

À travailler au rythme que je veux. Avec qui je veux. Et d’où je veux.

Et plus, j’ai le sentiment de donner un sens à ce boulot en aidant les autres à faire de même.

(et je ne sacrifie plus ma vie à réaliser le rêve d’un employeur irrespectueux)

Que demander de plus ?

Alexandre Rousselle

Article écrit par Alexandre Rousselle

Véritable fan de marketing (si si, je vous jure ça existe), je gagne ma vie sur internet depuis 2002. J'accompagne les indépendants passionnés qui ont besoin d'un coup de pouce pour faire décoller leur activité... grâce à la magie du web.

>