Comment gagner 12.000€ par mois en tant que thérapeute

Sthéphanie, thérapeute à 12000€ par moisAujourd’hui, je vais vous raconter le parcours soit-disant impossible de Stéphanie, thérapeute de couple…

Et vous expliquer comment elle est devenue en 3 mois, mon « élève » qui génère le plus gros chiffre d’affaires, avec près de 12.000€ par mois.

À voir également
Découvrez les témoignages de mes autres clients en coaching…

Stéphanie est thérapeute familiale dans une petite commune alsacienne de 5.300 habitants.

Elle aide les familles, les couples et les adolescents à surmonter leurs difficultés et leur mal-être.

Elle travaille depuis 10 ans.

Son cabinet est installé dans une aile de sa maison…

Et sa clientèle s’est constituée – non sans mal – au fil des ans, grâce aux bouches à oreilles.

Stéphanie gagne environ 30.000 € par an.

Une fois ses cotisations payées, il lui reste en moyenne, 1800€ nets par mois.

C’est pas génial…

Surtout que les revenus varient d’un mois à l’autre…

« Mais c’est mieux que rien » pense-t-elle.

« Le plus important c’est que je puisse vivre de mon activité ».

.

Mais voilà.

Un jour où elle allait chercher du pain dans le centre de la petite ville où elle était installée, quelque chose a attiré son attention.

Juste à côté du cabinet du médecin…

Une nouvelle plaque.

Un autre médecin ? Un dentiste ? Un kiné ?

Non. Rien de tout ça.

Un nouveau thérapeute.

« Mais c’est pas possible…. Comment un thérapeute peut venir s’installer ici. Dans une si petite ville, alors qu’il y en a déjà un » pensa-t-elle estomaquée.

.

Et Stéphanie avait raison de s’inquiéter.

Dans les mois qui ont suivi, elle a perdu 30% de son chiffre d’affaires.

.

Voilà la situation de Stéphanie quand elle m’a contacté.

Elle m’a trouvé sur Linkedin.

Ou plutôt c’est moi qui l’ai trouvée.

À l’époque je ne travaillais qu’avec des thérapeutes et des coachs bien-être…

Et je trouvais la quasi-totalité de mes clients soit sur Facebook, soit sur LinkedIn.

J’ai tout de suite voulu travailler avec Stéphanie.

Parce que son histoire me touchait…

Mais surtout parce que j’ai remarqué qu’elle avait un sens inné pour lier contact avec les autres.

Elle a ce don rare de créer des connexions facilement avec les gens, et d’inspirer confiance.

.

Les problèmes de Stéphanie

Quels étaient les problèmes de Stéphanie ?

Un concurrent qui s’installe à côté de chez vous ?

Non.

Ça, ce n’est pas un problème… C’est une excuse.

Les vrais problèmes de Stéphanie étaient :

  1. Prendre conscience qu’il est possible de générer des revenus sur internet… même quand on est un petit indépendant.
  2. Acquérir quelques notions en marketing pour travailler son positionnement, et construire une offre.

La stratégie que nous avons mise en place

Stéphanie continue bien sûr de travailler avec ses clients habituels.

Mais au lieu d’essayer de trouver de nouveaux clients dans un rayon de 10 km autour de chez elle, nous avons décidé de trouver 100% des nouveaux clients sur internet.

Avec un nouveau positionnement : La thérapie de couple.

Et uniquement.

Ce choix s’est fait pour 2 raisons :

  1. C’est le domaine que Stéphanie préfère. Et elle y excelle !
  2. Pour sauver leur couple, les gens sont prêts à dépenser beaucoup d’argent.

(En langage marketing… ça rentre dans le cercle de ses meilleures compétences, et il y a un gros marché)

Voilà pour les grandes lignes.

Le choix de la clientèle cible

Les femmes actives entre 40 et 50 ans, CSP+, habitant l’une de ses 4 grandes villes : Paris, Lyon, Lille et Bordeaux.

La construction de l’offre

C’est là que le travail a été le plus difficile pour Stéphanie.

Il a fallu mettre de côté pas mal de préjugés.

Et arrêter avec de vieilles habitudes ancrées par plus de 10 ans d’activité.

(C’est vrai qu’on a passé pas mal de temps au téléphone 😜)

Il a été décidé d’arrêter la tarification à l’heure.
Fini les 65€ de l’heure pour un couple.

À partir de maintenant, on passe sur un forfait.

Avec les modalités suivantes :

  • 1.800€ pour un mois d’accompagnement.
  • 90 minutes de visioconférence par semaine + accès replay + accès à vie à une zone privée contenant des formations en ligne (ajout d’une nouvelle vidéo par semaine)
  • Sélection des couples, après une téléconsultation de 30 minutes (2 couples sur 3 ne sont pas retenus)

(Pour des raisons de confidentialités, je ne donnerai pas plus de détails sur son offre, sur le client cible, ou sur la  stratégie que nous avons mis en place pour trouver les clients)

Le but d’une telle offre :

Ne plus vendre des heures… Mais vendre un résultat !

.

Le premier mois a été difficile.

Il a fallu se familiariser avec internet.

Et avec 2-3 outils marketing.

.

Le deuxième mois a été encore plus difficile.

Quand il a fallu proposer son offre pour la première fois.

Difficile de demander 1.800€… quand on a l’habitude de pratiquer un tarif de 65€ de l’heure.

Non pas que l’offre n’était pas bonne.

Non pas que l’offre était trop chère.
(Rien n’est trop cher si on arrive à sauver son couple)

C’est juste que Stéphanie avait du mal à y croire.

Elle a essuyé pas mal de refus.

Un, deux, trois… Dix… Vingt…

Jusqu’au jour où un « OUI » tombe.

Et qu’elle reçoive le mail de confirmation de la transaction bancaire.

« 1.800€ viennent d’être crédités sur votre compte »

Hourra !! C’est donc possible 🙂

.

À partir de ce moment, Stéphanie a réellement pris confiance en elle.

Elle croit dorénavant dur comme fer que son offre est le meilleur choix possible pour ses clients !

Et elle a raison… Car c’est le cas.

.

Les téléconsultations gratuites de 30 minutes se sont enchainées…

Deux par semaine. Puis cinq. Puis dix…

Le 3ème mois Stéphanie a vendu 6 offres de coaching à 1.800€.

.

Avant de rédiger cette étude de cas, j’ai appelé Stéphanie pour prendre de ses nouvelles.

Et savoir si son activité continue son ascension.

Accrochez-vous bien.

L’activité de Stéphanie génère maintenant entre 20.000 et 23.000 euros par mois 🤩

Elle a dû embaucher 2 personnes à plein temps pour l’aider (1 coach + 1 assistant).

Envie de développer votre activité ?
En savoir plus sur le coaching que j’ai proposé à Stéphanie… Et peut-être que c’est votre parcours que je raconterai d’ici quelques mois.

À propos de l'auteur de cet article

Hey... Je suis Alexandre Rousselle.

Véritable fan de marketing (si si, je vous jure ça existe), je gagne ma vie sur internet depuis 2002. J'accompagne les indépendants et les entrepreneurs passionnés à développer leur activité sur internet.

>