Ne sortez jamais avec un homme qui voyage !

Après avoir partagé sur ma page Facebook cet article qui démontre en 10 points pourquoi il faut sortir avec un homme qui voyage, je me dois si je veux être équitable, de faire l’avocat du diable et d’expliquer pourquoi il ne faut jamais sortir avec un homme qui voyage… quitte à me tirer une balle dans le pied.

Christopher Johnson McCandless – Into the wild

Le voyageur n’est pas le beau mec bronzé et musclé que l’on voit se pavaner sur les plages. Son visage est tanné par le soleil qui lui fait ressortir les rides. Sa barbe n’est jamais rasée, ses cheveux poussiéreux sont rarement coiffés et son corps présente des marques de bronzage très irrégulier ainsi qu’une grande quantité de cicatrices, d’éraflures et de piqûres d’insectes.

Le voyageur n’a pas de position sociale. Pas génial pour impressionner vos amies ou rassurer vos parents. Ce cher voyageur a surement abandonné son statut social et les fameux signes extérieurs de richesse au profit de sa liberté. N’espérez donc pas le séduire avec votre bel appartement, votre super job dans la com ou vos escarpins à semelles rouges ; notre voyageur n’est absolument pas matérialiste !

Et ça tombe bien d’ailleurs, car de toute façon il n’a pas une thune. L’argent est le cadet de ses soucis. Quand il a besoin de renflouer les caisses pour continuer à voyager, il part en Australie pour bosser comme serveur, en Californie pour faire la récolte du cannabis ou en Norvège pour œuvrer sur un chalutier.

Le voyageur n’est pas sécurisant. Ne lui parlez pas d’avenir ou de sa retraite, il n’en a rien à faire. Il est comme ça notre voyageur, un peu rebelle. Il sait très bien qu’il faut vivre dans le présent, et non pas dans un hypothétique futur. S’il ne meurt pas dans un accident de montagne, de parachutisme ou de plongée sous-marine, et qu’il va jusqu’à l’âge de la retraite, le voyageur sait très bien qu’il saura s’adapter, même avec une pension ridicule.

Le voyageur vit au jour le jour. Il ne sait jamais de quoi demain sera fait. Il évolue en fonction de ses envies et de ses rencontres. Aujourd’hui il est en Thaïlande, mais demain il peut partir en Mongolie en stop pour retrouver un pote rencontré au Guatemala.

Le voyageur ne tient pas en place. Rien que l’idée de devoir prendre le métro pour aller bosser pour un patron qui va s’engraisser sur son dos le rend malade. Si le voyageur doit bosser, c’est pour réaliser ses rêves, pas celui des autres ! Eh oui, le voyageur n’adhère pas aux codes de la société. Je vous l’ai déjà dit, il a un esprit rebelle.

Et n’espérez pas le sédentariser en lui faisant des enfants… Il n’aura envie que d’une chose, emmener ses gosses en voyage avec lui. Car le voyageur sait mieux que personne à quel point explorer le monde ouvre l’esprit et enrichit le cœur.

Bref, ne sortez jamais avec un homme qui voyage…
sauf si vous êtes vous même une voyageuse ;-)

>