FORMATION GRATUITE

Comment trouver des clients sur internet [Guide 2020]

Méthode pour attirer des clients

Vous cherchez une solution pour trouver de nouveaux clients ?

Alors, vous êtes au bon endroit Clin d'œil

Sur cette page, je vais partager avec vous la méthode utilisée par les indépendants qui ont du succès sur internet.

Si vous voulez une idée de l’importance de cette méthode…

Sachez que c’est exactement celle-ci que j’utilise pour trouver mes clients. Elle est la base de toute mon activité.

Un de mes clients m’a dit avoir vu un marketeur – ou plutôt une marketeuse (mais chut, on taira son nom) – vendre ce genre d’information à 300€… Mais moi, je vais le faire gratuitement.

Pourquoi ?

Parce que c’est ma façon de faire : « Servir les autres en premier »

Notez que cette formation est assez longue, et qu’elle contient de précieuses pépites qu’il serait bien de retenir.

Bonus

  1. De nombreux bonus sont associés à cette formation… Accéder aux bonus
  2. Pour lire cet article plus tard, ou pour en conserver une trace écrite, je vous invite à télécharger la version .pdf ou .epub

TROUVER DES CLIENTS SUR INTERNET :

Voici le sommaire de la formation.

Pour garantir votre succès, veuillez respecter les différentes étapes, dans cet ordre.

I – Construire son positionnement et son image
Etape 1 : Se spécialiser pour avoir un message impactant
Etape 2 : Se différencier pour éliminer la concurrence

II – Mettre en place un système d’attraction client
Etape 3 : Ecrire un article à forte valeur, et étroitement lié à vos services ou produits payants
Etape 4 : Faire la promotion de cet article pour avoir une audience

III – Avoir un système de conversion
Etape 5 : Transformer les lecteurs en abonnés assoiffés d’informations complémentaires
Etape 6 : Etablir une relation de confiance avec des emails
Etape 7 : Proposer vos services et générer des revenus

.

Même si mes conseils peuvent servir à tout entrepreneur du web, mes formations sont essentiellement destinées aux indépendants passionnés :

  1. qui veulent construire une activité saine, pérenne
  2. qui veulent acquérir une certaine forme de liberté (trop d’indépendants se retrouvent finalement prisonniers de leur métier)

Vous faites partie de la famille ?

Cool… On peut commencer.

.

Précision importante :

Si vous êtes néophyte en webmarketing, vous allez découvrir des termes et des concepts nouveaux pour vous…

Mais ne vous inquiétez pas. J’explique tout en détail.

Et tous les outils auxquels je fais référence pourraient être utilisés par ma grand-mère Clin d'œil

ETAPE 1

Se spécialiser pour voir un statut d’expert

Laissez-moi vous raconter une histoire qui m’est arrivée…

Il y a quelques semaines de cela, je ressens un point sensible dans le dos… Ça me brule. Et ça me démange.

Juste à l’endroit où je connais la présence d’un grain de beauté assez gros.

Ne pouvant contrôler par moi même (difficile de regarder son dos), je demande à ma femme de prendre une photo avec mon smartphone.

Le grain de beauté – qui pour le coup portait mal son nom – était gonflé. Avec les bords irréguliers et rouges.

« Merde ! Faut pas que je laisse trainer ça… Faut que je voie un médecin. Et vite. »

.

Devinez ce que j’ai fait ?
(Et je parie que vous auriez fait la même chose que moi)

J’ai pris rendez-vous en urgence chez… un dermatologue.

.

Pourquoi je vous raconte cette histoire ?

Tout simplement pour vous faire prendre conscience de ceci :

Quand on a un problème spécifique, on va voir un spécialiste.

Je ne suis pas allé chez un médecin généraliste. Je suis allé voir un dermatologue. Un spécialiste.

.

L’erreur qui vous empêche de trouver des clients

Trop souvent je vois des indépendants, des thérapeutes, des coachs afficher sur leur site internet une liste interminable de problème qu’ils peuvent résoudre.

Même si c’est vrai… c’est une ÉNORME erreur marketing.

Se spécialiser pour trouver des clients

Capture d’écran prise le site d’un psychologue installé à Paris

Imaginez :

Vous souffrez de burn-out professionnel.

Vous cherchez quelqu’un pour vous aider à résoudre ce problème qui vous pourrit la vie.

Qui allez-vous voir ?

Un psychologue qui dit pouvoir résoudre tous les maux comme dans l’exemple ci-dessus, ou un psychologue spécialisé dans le burn-out. Qui sur son site ne parle que de ça. Qui utilise des mots qui résonnent en vous…

Personnellement, le choix est vite fait.

Vous m’entendrez souvent dire : « Quand on veut s’adresser à tout le monde… on ne parle finalement à personne ».

Vous devez vous adresser à une cible bien spécifique.

Vous devez vous focaliser sur un ou deux problèmes bien précis.
Pas plus.

Je sais très bien que ça fait peur.

On a tendance à penser qu’en se spécialisant, on va perdre des opportunités. Mais c’est tout le contraire qui va se passer.

.

À votre avis :

Pourquoi croyez-vous que je travaille uniquement avec des petits indépendants comme vous ?

Je pourrais proposer mon savoir à plus de monde. Notamment aux PME et aux grosses boites.

Des entreprises qui ont besoin d’augmenter leur visibilité et de trouver de nouveaux clients, ce n’est pas ce qui manque.

Voici les réponses :

Ce qui m’anime c’est aider les gens qui aident les autres. C’est la meilleure façon que j’ai trouvée pour participer à rendre ce monde meilleur.

En choisissant de travailler avec des gens comme vous, je me focalise uniquement sur ce qui me fait vibrer. Ça se ressent. Et les gens me font plus facilement confiance.

Et d’un point de vue marketing, il y a d’ÉNORMES avantages :

1) Vous êtes perçu comme un expert beaucoup plus facilement.

Et c’est le cas parce que vous passez plus de temps que les autres à résoudre un problème bien spécifique.

2) Vous pouvez augmenter votre tarif horaire.

Un médecin généraliste prend 25€ la consultation.

Alors qu’un spécialiste prend minimum 45€… et y’a pas limite maximum (60€, 90€, 150€). Et il ne travaille pas moins. Au contraire, son agenda est complet sur plusieurs mois d’avance.

3) Vous vous faites connaitre beaucoup plus facilement… Notamment si vous faites de la publicité sur internet.

Elle vous coutera beaucoup moins cher, car plus ciblée.

Attendez…

Vous avez bien quelques campagnes de pub qui tournent sur internet en ce moment ?

Non Je suis choqué

Ok…

On y reviendra un peu plus tard dans cette formation (voir étape 4).

Il était temps qu’on se rencontre…

.

Comment choisir sa spécialité ?

Prenez une feuille et un stylo.

Et posez-vous ces questions :

  1. Qu’est ce que j’aime faire ? Qu’est-ce qui me fait vibrer ? Qu’est-ce qui me rend fier ?
  2. Quelles sont les compétences que je maitrise à la perfection ? Dans quels domaines les gens me trouvent bon ?
  3. Où est-ce qu’il y a un marché ? Dans quels secteurs (de mon domaine d’activité) les gens sont prêts à dépenser de l’argent ?

Le domaine dans lequel vous devez vous spécialiser se trouve à l’intersection de ces 3 sphères.

Comment se spécialiser

Prenons un exemple :

Fabrice a 55 ans. C’est un ancien bodybuilder professionnel. Il vend des formations en ligne.

Il a identifié un marché énorme, où il y a beaucoup de clients potentiels. Le marché de la minceur, et plus précisément celui des femmes de 30-40 ans qui veulent perdre du poids sans faire de sport.

Est-ce une bonne idée ?

Bien sûr que non. Ce marché n’est pas aligné avec ses valeurs. Fabrice est un compétiteur dans l’âme. Il aime les efforts, le muscle et les protéines.

Il décide alors de se recentrer sur ce qu’il aime faire.

Il veut alors aider les hommes de plus de 50 ans, anciens professionnels de bodybuilding à garder leur masse musculaire malgré leur âge.

Est-ce une bonne idée ?

Toujours pas. Cette fois-ci c’est le marché qui est trop petit. La demande est bien trop faible. Il va avoir du mal à trouver des clients.

Voici la solution qui correspond à l’intersection des 3 sphères : compétences – valeur – marché

Se spécialiser auprès des sportifs qui veulent prendre de la masse musculaire. Et ça ne l’empêchera pas, si l’occasion se présente, d’aider d’anciens pro du bodybuilding.

Vous avez compris la logique ?

Cool sourire

ETAPE 2

Se différencier pour éliminer la concurrence

Au fait, pour ceux que ça intéresse et qui ont lu l’étape 1…
Mon grain de beauté a été retiré en urgence. Il a été analysé. Il n’était pas cancéreux. Ouf.

.

À la fin de ce chapitre, je vous montrerai comme un petit chat rose peut faire exploser votre notoriété…

Mais d’abord, est-ce que vous aimez les devinettes ?

Moi, j’adore ça.

D’ailleurs, j’en ai une pour vous rire

Que recherchent chaque entreprise, chaque entrepreneur, ou chaque indépendant (dont vous faites partie) à l’heure actuelle ?

Je vous laisse réfléchir quelques secondes…
(avant de faire défiler)

.

.

Ce n’est pas une méthode miracle qui résout tous les problèmes.
C’est autre chose.

C’est une ressource rare…

Très demandée.

.

Voici la réponse… Il s’agit de : L’attention.

Si vous savez comment capter l’attention, et mieux encore, si vous savez comment maintenir l’attention

Alors c’est comme ça que vous gagnez.

L’attention est le prérequis de tout ce qui suit.

Souvenez-vous de la phrase devenue célèbre de Patrick Le Lay, alors PDG de TF1 : « Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible »

La stratégie de TF1 est claire : abrutir les gens pour que les annonceurs puissent avoir leur attention facilement, et placer leur message publicitaire.

Il y a heureusement d’autres façons de faire…

Je vais être honnête.

C’est ce que j’essaye de faire avec vous.

Non ! Pas de vous abrutir… Oh… mauvaise langue clin d'œil
(je fais tout le contraire…)

Je parle d’attirer votre attention.

– Je le fais en vous apportant de l’information et des conseils de qualité gratuitement (parce que tout le monde ne le fait pas).

– Je le fais en étant le plus disponible possible (parce que tout le monde ne le fait pas).

– Je le fais en ayant une approche différente (parce que tout le monde ne le fait pas).

D’ailleurs, notez bien cette dernière phrase.

« Approche différente »… La différenciation.

Voilà une façon (facile à mettre en place) pour attirer l’attention.

Dès que vous ouvrez votre esprit pour faire les choses différemment, les portes des opportunités volent pratiquement hors de leurs gonds.

.

En fait, il y a 2 manières de faire pour développer une activité :

1) Faire (copier) ce que tout le monde fait… en moins cher.
Mais ce n’est pas la meilleure option pour développer son activité de manière pérenne.

Ou

2) Faire quelque chose de DIFFÉRENT et vraiment distinctif. Quelque chose qui se démarque. Quelque chose qui produit des résultats exponentiels, pas simplement marginaux.

Et ça, ça commence par le courage de « zag ».

Si tout le monde « zig », alors vous devez « zag ».

Ce que je veux dire, c’est que si tous vos concurrents commencent à tourner à gauche, alors vous devez regarder à droite.

Bref, devenez UNIQUE !

À découvrir

Souvenez-vous du précédent chapitre. Sur le fait de ne pas s’adresser à tout le monde, de se spécialiser.

Maintenant, je vais vous donner une formule magique.

Réellement.

Notez bien :

SPÉCIALISATION
+ DIFFÉRENCIATION
+ TRAVAIL DE QUALITÉ (ce dont je ne doute pas que vous fassiez)
= Vous devenez INCONTOURNABLE !

.

Venons en maintenant à cette histoire de petit chat rose

Connaissez-vous cette publicité  ?

Gemmyo champion de la différenciation

C’est celle d’une jeune société de joaillerie qui vient prendre des parts de marché aux grands noms du secteur (Cartier, Bulgari, Boucheron etc).

Quel plan d’attaque a-t-elle choisi d’après vous ?

La publicité parle d’elle même…

.

Oui. La Différenciation

Une marque de luxe traditionnelle aurait communiqué avec des codes différents :

  • La couleur aurait été du noir… et non du rose et du pastel.
  • L’animal aurait été type léopard ou jaguar… et pas un petit chaton.
  • Elle aurait mis en avant son ancienneté, genre «maison fondée en 1893». Mais là où le manque d’expérience pourrait être perçu comme un désavantage, Gemmyo n’hésite pas à mettre sa jeunesse en avant : «Jeune & Joaillier».

Vous l’aurez compris… Gemmyo prend tout le secteur à contre-pied.
(je vous invite à regarder les publicités de ses concurrents : Cartier, Bulgari, Boucheron)

Et ça marche.

Non. Ça cartonne !

Quand les autres « zig », Gemmyo « zag ».

ETAPE 3

Ecrire un Killer Article à forte valeur

Je sais… On vous l’a déjà dit.

Et peut-être même que vous le faites. Vous écrivez un ou deux articles par semaine sur votre blog. Mais rien de transcendant ne se passe…

C’est normal !

Laissez moi vous expliquer.

On va mettre en application les 2 précédents chapitres.
(le but c’est de ne pas faire comme tout le monde)

Et on va apporter un maximum de valeur gratuitement avec du contenu éducatif.

Avant même que les gens nous payent pour nos services… on les aide.

L’objectif est de bien commencer une relation avec des personnes qui ne vous connaissent pas encore.

C’est ce que Jay Abraham (pour moi le plus grand marketeur de tous les temps) appelle La stratégie de prééminence.

C’est également comme ça que je fonctionne. Souvenez-vous : « Servir en premier ».

Bonus
Je vous ai fait une traduction des grands principes de Jay Abraham. Lisez-la. Ça a révolutionné la façon dont je gère mon activité.

Si vous arrivez à créer une relation avec de nouveaux lecteurs, il sera beaucoup plus facile (et moins cher) de les convertir ultérieurement en abonnés à vos mails… Mais ça, on y viendra plus tard.

.

Regardez la grosse erreur que font la plupart des gens.

En même temps, ce n’est pas forcément de leur faute… Les mauvais marketeurs ont conseillé pendant longtemps de produire un maximum de contenu (au détriment de la qualité).

Ils écrivent :

– des articles courts (entre 200 et 400 mots)

– très généralistes

– sans profondeur

– sans personnalité

– sans réelle valeur (c’est le pire !)

Vous, ce que vous allez faire, c’est écrire ce que j’appelle… un « Killer Article ».

Oui, je sais, c’est un peu agressif.

Mais le but c’est que le lecteur se dise : « Waouh !! Il tue cet article. C’est qui l’auteur ? J’en veux encore…»

.

Comment faire pour écrire un Killer Article ?

1) Écrivez un article dont le sujet est étroitement lié aux produits et services payants que vous proposez.

2) Faites un article long. Très long. Minimum 2.000 mots (mais ça peut être beaucoup plus).

3) Apportez de la valeur aux lecteurs. Beaucoup de valeur. Donnez-leur de vrais conseils, qu’ils peuvent mettre en application rapidement et facilement.

4) Soyez authentique. Ne cherchez pas à écrire comme un écrivain ou un journaliste. Soyez vous même.

5) Cerise sur le gâteau. Essayez de construire votre article comme une histoire. Avec de l’émotion. Avec du suspense, ou de l’humour. Rien de mieux pour captiver une audience.

Si vous arrivez à faire ça, je peux vous garantir que votre article sera lu et partagé (en plus de renforcer votre image de spécialiste, et de personne généreuse).

Vous l’aurez compris…
En ce moment même, vous lisez un Killer Article Clin d'œil

.

Cette étape du Killer Article est TRÈS importante !

Bien plus que vous ne l’imaginez…

Voici pourquoi.

À votre avis, quelle est la première chose que font les gens quand ils rencontrent un problème ?

(et je suis sûr que vous faites pareil)

Ils vont sur internet.

  • Un mal de dos… on regarde sur internet.
  • Envie de perdre du poids… on regarde sur internet.
  • Un enfant qui a des problèmes de comportement… on regarde sur internet.
  • Etc…

Votre Killer Article est une étape importante, car c’est grâce à lui que vos clients vont vous trouver sur Google.

.

Prenons un exemple :

D’un côté, nous avons M Zen. Il est thérapeute, et vend des formations en sophrologie.

De l’autre, nous avons Mme Stress. Elle souffre d’insomnie, et ne connait pas la sophrologie.

Mme Stress vient de fêter ses 48 ans. Elle ne se sent pas malade. Elle ne se sent pas particulièrement anxieuse. Tout va pour le mieux dans sa vie…

Sauf que depuis 15 jours, elle souffre d’insomnie. Elle n’arrive plus à dormir entre 3 et 6 heures du matin.

Ça l’inquiète…

Parce que ses nuits sont devenues interminables.

Et surtout parce que la fatigue commence à s’accumuler, et qu’elle a de plus en plus de mal à se concentrer au travail.

Alors Mme Stress va sur internet pour essayer de trouver une solution à son problème.

À votre avis.

Que va-t-elle taper sur Google ?

« formation sophrologie »

Non !
Elle ne sait même pas que la sophrologie existe…

Elle va taper « combattre l’insomnie » ou « solutions pour mieux dormir ».

Vous voyez où je veux en venir ?

Si M Zen n’a pas créé de Killer Article sur « Comment combattre l’insomnie avec la sophrologie », alors Mme Stress n’a aucune chance de tomber sur son site…

Et c’est dommage.

Car la formation de M Zen permet de lutter efficacement contre les insomnies.

Encore une cliente de perdue !

.

Que faut-il retenir ?

Puisque les gens n’ont pas la solution… ils ne peuvent qu’être focalisés sur leur problème.

Ils font donc des recherches… sur leur problème.
(avant même de rechercher un coach, un praticien)

C’est donc à vous de faire le lien entre LEUR PROBLÈME et VOTRE SOLUTION.

Et c’est votre Killer Article qui va assurer ce rôle.

.

À savoir :

Privilégiez toujours la qualité à la quantité.

Mieux vaut rédiger un Killer Article tous les 6 mois, que 2 articles lambda par semaine.

Vous pouvez même vous contenter de 2-3 articles piliers, et construire toute votre activité internet dessus.

Car le plus important, maintenant que vous avez un contenu différenciant et de qualité, c’est d’en faire la promotion…

ETAPE 4

Faire la promotion de ses articles pour avoir une audience

Si vous avez déjà un blog, vous avez surement remarqué que quelques jours après la date de publication de votre article, celui-ci ne ramenait quasiment plus de trafic…

Evolution du trafic sur un article normal

Evolution du trafic sur un article normal

C’est pourquoi il est important de faire la promotion de votre Killer Article.

Voici comment doit se répartir le temps que vous consacrez à internet :

  • 10% à la création de contenu
  • 90% à en faire la promotion

Un article bien référencé, ayant reçu une promotion suffisante, vous apportera du trafic sur le long terme.

Un Killer Article reçoit des clients sur le long terme

Evolution du trafic : article normal vs Killer Article

Alors qu’un article lambda vous apportera tout au mieux 5-6 visiteurs par jour, un Killer Article générera 20-30 visites par jour… et parfois beaucoup plus.

Stratégies pour faire la promotion de son contenu

Il existe de très nombreuses façons de promouvoir son contenu…

Animer un blog, acheter de la pub sur Google Ads, avoir une chaine YouTube, avoir un compte Instagram, faire des articles invités, avoir un compte Pinterest, faire du cold mailing, prospecter sur LinkedIn, etc.

Aujourd’hui, je vais vous en présenter 2 (1 gratuite + 1 payante). Ce sont des stratégies que j’utilise. Et elles sont toutes les 2 sur Facebook.

Bah oui. Avec 35 millions d’utilisateurs actifs en 2019, vos clients sont forcément sur Facebook.

35 millions de clients potentiels sur Facebook

Confidence : À titre personnel, je n’utilise pas Facebook. Vous n’avez qu’à voir mon message d’accueil sur la capture ci-dessous mdr
Par contre, à titre professionnel, c’est du bonheur… Publicité pas (encore) trop chère, ciblage ultra précis, pléthore de fonctionnalités, etc.

Utiliser Facebook sur le plan professionnel

#1 – Les groupes Facebook

Un groupe Facebook est un espace de discussion fermé, autour d’une thématique précise. Pour faire simple, c’est l’équivalent d’un forum… sauf que c’est sur Facebook.

Ce que j’aime avec les groupes :

  1. Il y en a dans toutes les thématiques
  2. Ça permet de faire la promotion de son contenu gratuitement
  3. L’aspect communautaire permet d’avoir des retours constructifs avec des clients potentiels

Trouver des prospects dans les groupes Facebook

Exemple d’une recherche de groupe sur le thème de la phobie

Comme vous pouvez le voir avec l’exemple ci-dessus, vous pouvez entrer facilement en contact avec des milliers de prospects potentiels…

Cool, non ?

.

Mais attention… Je vous vois venir.

N’arrivez pas  dans un groupe en mode gros bourrin (ou comme un sagouin, si comme moi vous avez des origines dans ch’nord).

Comment obtenir du trafic des groupes Facebook ?

Ne vous contentez jamais de rejoindre un groupe et de déposer un lien vers votre blog.

Vous n’obtiendrez pas beaucoup d’engagements…
Et vous risquez (à juste titre) de vous faire dégager du groupe.

Voici ma stratégie en 11 étapes :

  1. Recherchez 2-3 groupes FB dans votre thématique
  2. Rejoignez les groupes
  3. Utilisez la fonctionnalité « Suggestions de Groupes » de Facebook pour trouver plus de groupes
  4. Trouvez 10 autres groupes et rejoignez-les
  5. Attendez d’être approuvé
  6. Recherchez l’administrateur du groupe FB
  7. Contactez l’administrateur et demandez l’autorisation de partager votre Killer Article dans le groupe.
  8. Si oui, écrivez un petit texte éducatif et ajoutez un lien vers votre article
  9. Sinon, quitter le groupe
  10. Répétez le processus jusqu’à tester avec les plus gros groupes de votre thématique
  11. Concentrez-vous uniquement sur les groupes les plus performants (les 5 à 15 meilleurs – ça dépend du nombre de groupes de votre thématique)

On dit merci qui ?

Bonus
Pour vous faciliter la tâche, je vous ai préparé des modèles préremplis. Il y a :

  • un modèle pour contacter l’administrateur
  • un modèle pour poster votre message
Télécharger les modèles préremplis

À votre avis, quelle est la deuxième stratégie que j’utilise sur Facebook ?

Indice : J’en ai déjà parlé dans le tout premier chapitre.

.

.

La réponse est juste en dessous :

.

#2 – La publicité Facebook (ou Facebook Ads)

Alors là, on rentre dans le vif du sujet…
Bienvenue dans le webmarketing Coucou

La publicité Facebook est un levier de croissance ÉNORME !

Certes, ça a un coût…
(qui reste pour le moment encore accessible)

Mais ça vous permet, par exemple, de trouver des clients en coaching en 24h.

Et ça, je peux vous dire que ça change la vie…

.

Toujours dans le cadre de l’acquisition de nouveaux clients, voici comment utiliser la publicité Facebook :

1) Accédez à votre gestionnaire de publicités

Publicité Facebook

Si vous n’avez jamais créé de publicité, Facebook vous proposera directement d’en créer une.

Si ce n’est pas la première fois… bah vous connaissez la marche à suivre.

.

2) Choisissez votre objectif marketing

Comme vous pouvez le voir sur la capture ci-dessous, Facebook propose différentes options…

Trafic Facebook

On va choisir : Trafic

Le but est d’envoyer un maximum de visiteurs (préalablement ciblés) sur le Killer Article.

.

Si vous connaissez un peu les différentes options marketing que propose Facebook, peut-être que vous vous demandez pourquoi ne pas choisir l’option Génération de prospectsConversions ou même Ventes ?

Et c’est une excellente question.

Et voici ma réponse :

L’objectif (pour le moment) n’est pas de vendre.

Souvenez vous de ma philosophie :« Servir en premier ».
J’apporte de la valeur avant même de demander quoi que ce soit.

Ensuite, je ne veux travailler qu’avec des gens qui me connaissent. Et découvrir la qualité de mon travail et je pense, le meilleur moyen d’entrer en matière.

Et surtout, je ne veux travailler qu’avec des gens impliqués et motivés.

Et mon long (très long) Killer Article est un excellent filtre.
Seule une petite partie des lecteurs iront au bout de cet article (car ça demande un effort).

Et ces gens-là, je sais qu’ils agissent. Ils sont donc susceptibles de devenir clients.

Ok ?

Bien… passons à la suite.

.

3) Maintenant, on va définir le public que l’on veut attirer

Pour que votre publicité soit efficace, il faut la diffuser auprès d’une audience cible, susceptible d’être intéressée par vos services ou produits payants.

Prenons un exemple :

Celui de Marie-Claire, psychologue à Lyon, qui exerce en cabinet uniquement (pas de consultation par Skype ou téléphone) et qui s’est spécialisée dans le soutien psychologique des femmes qui souffrent de dépression post-partum (périnatale).

Dans un tel cas, on va diffuser la publicité auprès des femmes qui habitent Lyon, vous êtes d’accord ?

Ciblage publicitaire : clients à Lyon

Notez qu’il est possible d’affiner à un rayon de 17 km autour de Lyon.

De même, on ne cible QUE les femmes qui sont jeunes mamans.

Cibler des prospects ultra précis

Notez qu’il est encore possible d’affiner. Par exemple si Marie-Claire sait que sa cliente type aime telle activité, ou telle lecture, elle peut l’indiquer pour avoir un ciblage encore plus précis.

Et comme on ne veut cibler que des prospects qui ne nous connaissent pas encore, on va exclure du ciblage toutes les personnes :

  • qui aiment notre Page Facebook
  • qui ont déjà visité notre site
  • qui sont déjà client

On exclut les visiteurs et les clients

On exclut ceux qui aiment notre page FB

4) On crée le message publicitaire

Maintenant que le ciblage est terminé, on passe à la création de la publicité en elle même.

Il y a plusieurs formats publicitaires proposés par Facebook.

Le format le plus connu est la photo; mais il y a aussi la vidéo, le carrousel, le diaporama, etc. Si ça vous intéresse, jetez un œil ici.

Dans mon exemple, je vais prendre le format photo.

Annonce publicitaire pour attirer des clients

1 : La photo… Ça va être l’élément CLÉ de votre publicité.

Son rôle est d’attirer l’attention du visiteur.

Le fil d’actualité d’un internaute est rempli de dizaines de nouveaux posts par jour (heure)… Votre photo n’a qu’un seul but : le stopper sur votre message.

Le succès de votre compagne va donc dépendre (en grande partie) de cette photo… alors, soignez là.

Vous pouvez faire un tour sur Unsplash pour trouver de magnifiques photos libres de droits.

Attention toutefois à ce que votre photo ne fasse pas trop commerciale. Votre annonce doit rester humaine. Vous êtes  thérapeute et/ou coach… pas une multinationale.

2 : Ajoutez du texte comme pour un post classique, non publicitaire.

Le but de ce texte est de donner envie d’en savoir plus. De donner envie de cliquer.

Pour cela, jouez avec les émotions. Ce sont les émotions qui poussent les gens à agir.

Suscitez l’envie. Attisez la curiosité. Éventuellement, générez une inquiétude.

3 : Ajoutez l’adresse de votre site. Même si vous envoyez le visiteur sur votre Killer Article à l’adresse https://www.mon-site.com/killer-article, affiché l’adresse suivante : mon-site.com (c’est plus facile à mémoriser).

4 : Ajoutez le titre. Ça consiste à résumer ce que vous proposez en quelques mots.

5 : Choisissez le CTA (Call To Action, c’est-à-dire l’appel à l’action). Facebook vous propose le choix entre : Télécharger, Profiter de l’Offre, Acheter, S’inscrire, En Savoir Plus, etc.

.

5) On fait des tests. Encore. Et encore…

Votre 1ère publicité est terminée. Super…
Mais on ne s’arrête surtout pas là !!

Comme vous allez de découvrir, il est difficile (parfois contre-intuitif) de savoir si une publicité va fonctionner ou pas.

J’entends par fonctionner, le fait qu’elle soit rentable (c’est à dire qu’elle vous rapporte plus d’argent qu’elle vous en coûte).

Exemple :

Si votre publicité vous rapporte 1 client, qui va vous donner 60€, mais que votre campagne de pub vous a coûté 70€… elle n’est pas rentable. Vous perdez 10€.

Le jeu consiste alors à améliorer l’efficacité de la publicité, pour que le client qui vous rapporte 60€, ne vous en coute que 10€, par exemple. Et ainsi avoir un bénéfice de 50€.

Et comment on fait ça d’après vous ?

On teste différentes variantes d’annonce…

Voici la marche à suivre :

  1. Vous prenez votre annonce.
  2. Vous la dupliquez en 4 annonces similaires.
  3. Pour chacune de ces nouvelles annonces, vous changez la photo (vous ne changez AUCUN autre paramètre que la photo).
  4. Vous laissez les publicités tourner pendant 3 jours, avec pour chacune un petit budget de 3€ à 5€.
  5. Au bout de 3 jours, vous gardez l’annonce qui produit le meilleur résultat et vous supprimez les autres.

Maintenant que vous avez l’annonce avec la photo la plus efficace, vous refaites le même test avec la description.
Vous dupliquez en 4 annonces, et vous ne changez QUE la description.

Au bout de 3 jours vous gardez l’annonce qui a la meilleure description.

Puis vous faites de même avec le titre.

Et vous faites de même avec différentes audiences cibles.

Je préfère vous prévenir, ce n’est pas la partie la plus fun (même si y’en a qui aiment ça)

Mais une fois que vous avez trouvé l’ANNONCE QUI FAIT MOUCHE, avec la BONNE AUDIENCE, vous n’avez plus qu’à augmenter votre budget quotidien.

Et par ici les clients développer son business

ETAPE 5

Incitez vos visiteurs à s’abonner à vos emails

Vous avez peut-être déjà entendu cette expression purement marketing : « L’argent est dans la liste ».

Ça signifie  que :

La principale ressource de votre activité sur internet, celle qui vous permet de générer des revenus, sans dépendre des géants qui font la pluie et le beau temps sur le web (Facebook, Google, YouTube, Instagram), c’est votre liste.

On entend par liste (aussi appelée liste d’abonnés, ou liste de diffusion), les personnes inscrites à vos emails (certains appellent ça la newsletter).

Exemple :

Si demain Facebook ferme votre Page, si YouTube ferme votre chaine, ou si Google déclasse votre site…

… vous perdez toute source de trafic, et donc de revenu…

… SAUF si vous avez les adresses mails de vos abonnés, que vous pouvez contacter à volonté Clin d'œil

Votre liste est donc votre capital le plus précieux !

.

Comment capter les mails de ses visiteurs ?

On va utiliser ce que l’on appelle un Lead Magnet (c’est à dire un aimant à lead).

Oui. J’y viens…

Et un lead c’est un contact commercial. Un prospect.

.

Il y a 3 erreurs fatales que je trouve sur beaucoup des sites internet (notamment ceux des coachs, des thérapeutes et des freelances).

Des erreurs qui, au fil des mois, vous font perdre de nombreux clients (et des milliers d’euros).

Et l’une de ces erreurs c’est : Ne pas avoir de système de capture de mails Je suis choqué

Vous devez IMPÉRATIVEMENT récupérer les adresses mails des personnes qui visitent votre site.

80% des visiteurs de votre site n’y passeront qu’une seule fois. Et ne reviendront plus jamais…

Et donc :

Un mail non capturé, c’est un client potentiel de perdu !

.

Voici ma stratégie :

On va utiliser la technique du Content Upgrade.
(ça commence à faire beaucoup de termes anglophones tout ça)

La traduction littéraire serait : Mise à niveau de contenu.

Mais dans les faits, c’est du Contenu Bonus que l’on va offrir à ses visiteurs.

Et pour récupérer ce contenu, le visiteur doit donner son adresse email.

Lead magnet pour trouver des prospects qualifiés

Exemple de formulaire pour capturer une adresse mail en échange d’un bonus

Vous voulez du concret ?

Ok.

Prenons un exemple :

Vous êtes diététicien. Vous aidez les femmes actives (cadres et dirigeantes) à l’emploi du temps surchargé, à rester mince et tonique.

Vous avez écrit un Killer Article de 4562 mots qui a pour titre : « Le secret des femmes actives pour garder la forme… en 15 minutes par jour ».

Sur cet article, à différents emplacements, vous allez faire la promotion d’un ebook que vous avez rédigé, intitulé : « 10 recettes minceur et alléchantes, à préparer en 5 minutes chrono ».

Pour récupérer cet ebook, vos lectrices doivent remplir un formulaire en indiquant prénom + adresse mail.

L’ebook bonus que vous offrez est lié à 100% au contenu de votre article. C’est en quelque sorte une extension de cet article.

Seules les personnes réellement intéressées par le sujet de votre article demanderont à le recevoir.

Et comme votre article et votre bonus sont étroitement lié à vos services (ou produits) payants, vous disposez maintenant du mail d’un client potentiel hyperciblé.

Vous avez compris ?

Bonus
Découvrez les meilleurs outils pour installer un formulaire efficace, et récupérer les emails de vos lecteurs… Même si vous ne maitrisez pas l’informatique.

Quelques chiffres :

– Si vous ne captez pas l’adresse mail d’au moins 25% de vos visiteurs, c’est qu’il y a un problème quelque part :

  • L’audience cible de votre publicité n’est pas bonne (pas en adéquation avec votre article).
  • Votre article est mal rédigé et / ou n’apporte pas assez de valeur.
  • Votre Lead Magnet n’est pas suffisamment pertinent par rapport au contenu de votre article.

– Un bon taux est d’environ 50%. Vous devez arriver à récupérer le mail d’au moins 1 visiteur sur 2.

– Un de mes clients avait un taux de 81% sur son Killer Article !! surprise
Il avait entre 80 et 120 nouveaux inscrits à sa newsletter PAR JOUR.

.

Bon… Et maintenant.

On en fait quoi de ces inscrits à sa newsletter ?

Une idée ?

Si vous pensez leur proposer vos services tout de suite, vous faites fausse route…

Voici ce qu’on sait :

Toute personne inscrite à votre newsletter a un problème. Que vous êtes en mesure de résoudre.

Toute personne inscrite à votre newsletter a fait preuve d’un intérêt pour vos conseils. Pour votre personnalité.

Voici ce que vous devez faire :

Vous devez considérer chaque inscrit, comme le membre de votre tribu. De votre famille.

Votre newsletter doit devenir un endroit où les gens se sentent bien. Où il règne un climat de confiance.

CONFIANCE.

Ça doit devenir votre seul objectif… bien avant de chercher à vendre.

Votre travail consiste à devenir le conseiller de confiance de votre tribu.

.

Pour moi, l’expression « L’argent est dans la liste » est fausse. Ou plutôt incomplète.

La vérité la voici :

L’argent est dans la relation que vous avez avec votre liste.

ETAPE 6

Etablir une relation de confiance grâce à vos emails

Maintenant je vais vous apprendre à construire une relation de confiance avec vos prospects, grâce à l’automatisation d’envois de mails.

Ce chapitre est mon préféré sourire

Pour 2 raisons :

  1. C’est extrêmement puissant
  2. C’est 100% automatique

Oui, oui.

Vous avez bien lu…

C’est AUTOMATIQUE.

Une fois que vous avez écrit une série d’e-mails (6 à 8 généralement), et paramétré votre auto-répondeur* vous n’avez plus rien à faire.

.

* C’est quoi un auto-répondeur ?

Un auto-répondeur est un serveur de mails qui envoie de manière automatique et selon un scénario prédéfini, des emails en fonction des actions de l’internaute.

Exemple 1 : Si un visiteur s’inscrit à votre newsletter, il peut recevoir automatiquement une série de mails, avec une fréquence d’envoi préalablement défini.

Exemple 2 : Si un abonné visite votre page de contact 2 fois, et ne vous contacte pas, alors on lui envoie une invitation pour prendre rendez-vous.

C’est très puissant.

Il existe de très nombreux auto-répondeurs : Aweber, MailChimp, Drip, Convert Kit, etc.

J’en ai testé beaucoup…

Autorépondeur Activ Campaign

Page d’accueil du site ActivCampaign

Personnellement j’utilise Activ Campaign, pour 4 raisons :

  1. C’est le plus abouti et performant en termes d’automatisation
  2. Je peux donner toutes mes automatisations à mes clients (qu’ils intègrent en quelques secondes par simple copier/coller)
  3. L’interface utilisateur est en français
  4. Le tarif démarre à 9$ par mois

Si vous voulez un auto-répondeur pas cher et en français, je peux vous conseiller SG Auto-répondeur. Même si moins performant qu’Activ Campaign, il propose pas mal de fonctionnalités. Seul point noir, c’est un peu une usine à gaz.

Sinon, en anglais, MailChimp est gratuit (avec limitation de fonctionnalités) tant que vous avez moins de 2000 inscrits à votre liste.

Comment je fais pour gagner la confiance des mes abonnées ?

Comme je le disais un peu plus haut, j’envoie une série de 6 e-mails (pré-programmés) dans lesquels je donne énormément de valeur.

J’y dévoile des astuces et une bonne partie de mes secrets.

Mais je ne dévoile pas tout.

Jamais.
(seuls mes clients ont accès à 100% de mon savoir)

Mon but est d’enseigner, de conseiller, d’aider et de guider les nouveaux membres de ma tribu pour les aider à résoudre leurs problèmes. Je veux devenir leur conseiller de confiance.

J’utilise plein de petites astuces pour que mes emails deviennent irrésistibles

Mes abonnés adorent les lire.

Il serait trop long de détailler ma stratégie ici…
(cet article est déjà assez long comme ça)

C’est pourquoi je vous ai préparé une formation (100% gratuite), qui vient compléter parfaitement cet article.

Bien évidemment, je vous invite fortement à la suivre.

Ce module est la clé du succès de toute activité d’indépendant.

Sans confiance, impossible de trouver de nouveaux clients…

Sans clients, pas de revenus…

CQFD.

À découvrir
Mieux qu’un long discours, je vous propose de vivre une expérience… Je vous montre comment je fais pour gagner la confiance de mes prospects. Je vous garantis que vous allez apprendre plein de choses… et je parie que je vais vous scotcher Clin d'œil
ETAPE 7

Proposer ses services, gagner de nouveaux clients… et générer des €€€

Voici le dernier chapitre de cette formation.
(Qui a dit : « Enfin ! »)

C’est l’étape où l’on transforme ses abonnées en clients.

On va donc parler de VENTE.
Un mot qui a tendance à faire peur.

.

Précision avant de rentrer dans le vif du sujet :

Vous avez passés des mois, des années, à vous former pour acquérir des compétences techniques permettant d’aider les autres à résoudre leurs problèmes…

Et c’est génial ! Quoi de plus gratifiant que de rendre la vie des autres meilleure.

Mais à quoi vont servir vos compétences si vous n’arrivez pas à susciter cette envie de faire appel à vos services ?? À quoi on servit toutes ces années de travail ??

Il est impératif de comprendre ceci :

  1. La Vente n’est pas un gros mot.
  2. Et Vendre ce n’est pas mal.

En plus, vous faites de la vente tous les jours.

Sans le savoir :

  • Quand vous essayez de convaincre votre mari d’aller au restaurant plutôt qu’au cinéma, vous faites de la vente.
  • Quand vous essayez de convaincre vos enfants de finir leur assiette de légumes, vous faites de la vente.
  • Quand vous conseillez à votre meilleure amie de quitter son mec parce que c’est un connard qui la trompe, vous faites de la vente.
  • Etc…

Bref, vous avez compris. À chaque fois que vous défendez une idée, une opinion ou une envie… vous faites de la vente.

Allons plus loin.

Lisez cette citation de Jay Abraham (oui, encore lui) :

Si vous avez un produit ou un service qui peut changer la vie de vos clients, alors vous avez l’obligation morale de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour le mettre entre leurs mains.

Je crois que tout est dit… non ?

.

Maintenant, entrons dans le vif du sujet…

Je vais vous révéler UN secret sur la vente.
(il y en a d’autres… mais en verra ça plus tard)

SECRET n°1 :

pourquoi les gens achètent ? Les gens achètent avec les émotions… et ils justifient leur achat avec la logique. 

Ça m’est déjà arrivé. Et probablement vous aussi.

Vous achetez quelque chose qui n’était pas prévu, et dont vous n’avez pas spécialement besoin… juste parce que cela vous procure un sentiment positif.

Pourtant, au fond de vous, vous savez très bien que cet achat est ridicule…

Mais vous le justifiez en essayant de trouver des arguments logiques :
« Oui, mais c’est bien pour… »
« Oui, mais ça va me servir à… »
« Oui, mais c’est de la qualité comparé à… »
Etc.

Ce qu’il faut retenir de ce secret :

Quand vous cherchez à vendre, ne mettez pas en avant les caractéristiques et les avantages de vos services / produits. Mettez en avant les bénéfices qu’ils procurent.

Si la durée de vos séances, vos tarifs, la décoration de votre cabinet, etc. sont importants… ils ne seront jamais à la base de l’acte d’achat de votre client.

JAMAIS !!

C’est l’émotion qui va faire acheter vos clients.

Vous devez donc appuyer sur les boutons émotionnels.

Votre client doit s’imaginer passer d’un point A (sa situation actuelle) à un point B (la situation où il veut aller).

Voici quelques exemples :
(pour comprendre la différence entre caractéristique et bénéfice produit)

La FNAC ne vend pas un appareil photo avec un capteur 24×36 de 26 millions de pixels… Elle vend au client le souvenir de ses plus beaux voyages.

Le coach sportif ne vend pas du coaching pour perdre 30 kg… Il vend un corps dans lequel le client se sent en confiance pour pouvoir séduire, et trouver la femme de sa vie.

Le psychologue ne vend pas une thérapie pour en finir avec la dépression… Il vend au patient une tranquillité d’esprit pour s’épanouir et passer des moments de joie avec sa famille.

Et vous…

Si je prends votre cas :

Vous ne cherchez pas des conseils pour devenir un As du marketing… Vous cherchez à avoir une activité prospère pour vivre convenablement de votre métier.

Vous avez compris la logique ?

Cool.

Maintenant, mettons cela en application…

Voici un plan en 5 étapes pour vous aider à construire un argumentaire de vente :

(que ce soit par email, par téléphone, ou sur votre site)

1) Faites état du problème que règle votre prestation.

2) Insistez sur les conséquences négatives de ce problème.
(parlez des conséquences immédiates plutôt qu’à long terme, ça fonctionne mieux)

3) Montrez que la résolution du problème est simple
(et qu’elle est moins douloureuse que les conséquences évoquées juste au-dessus)

4) Amenez votre client dans le futur, et faites-lui imaginer sa vie après avoir résolu son problème.

5) Appelez à passer à l’action en rappelant le résultat.

Simple, non ? sourire

.

Allez… je vous fais un exemple vite fait pour illustrer.

Exemple :

Vous êtes psychologue et vous aidez les enfants ayant un problème d’énurésie (pipi au lit).

Voici le texte que j’ai trouvé sur internet, sur le site d’une psychologue :

Texte de vente pas efficace

(j’ai modifié les diplômes et autres éléments permettant toute identification de l’auteur)

Vous en pensez quoi de ce texte ?

Honnêtement, vous avez envie de prendre votre téléphone pour appeler ?

Pas moi…

.

Maintenant, voici mon texte en respectant le plan en 5 étapes (et le secret n°1) :

Page de vente efficace

Exemple rédigé à la volée en 2 minutes… sur un sujet que je ne connais pas.

Certes, on peut clairement l’améliorer…

Mais ça sonne bien mieux que les argumentaires classiques que je vois trop souvent.

Vous ne trouvez pas ?

Bonus
J’ai encore 2 secrets sur la vente à vous révéler…
Cliquez ici pour les découvrir.

Conclusion

Si vous êtes arrivé jusqu’ici… BRAVO ! 👍
(cet article fait un peu plus de 6.700 mots)

Vous faites partie des motivés qui ont vraiment envie de développer leur activité.

Il ne reste maintenant plus qu’à mettre en application pour trouver vos premiers clients.

Pour recevoir d’autres précieux conseils, je vous invite – si ce n’est déjà fait – à rejoindre mon Cercle Privé (c’est gratuit).

Et n’oubliez pas…

Vous avez entre les mains la méthode exacte que j’utilise pour trouver des clients sur internet… et que mes clients utilisent pour trouver les leurs.

Si vous avez des remarques, des critiques ou des questions, un espace commentaires est à votre disposition juste en dessous…

Je serai ravi d’échanger avec vous.

Alexandre Rousselle

Article écrit par Alexandre Rousselle

Véritable fan de marketing (si si, je vous jure ça existe), je gagne ma vie sur internet depuis 2002. J'accompagne les indépendants passionnés qui ont besoin d'un coup de pouce pour faire décoller leur activité... grâce à la magie du web.

  • Sacré boulot ! Merci pour toutes ces informations de qualité.
    Y’a plus qu’a s’y mettre maintenant ;-)

    • Alexandre dit :

      Merci Aude.
      L’action… y’a que ça de vrai !

  • Merci BEAUCOUP pour ces conseils qui m’apportent énormément !

    • Alexandre dit :

      Content que cela puisse vous aider 🙂

  • >